Les critères de qualité d’une huile essentielle

Les critères de qualité indispensables d’une huile essentielle

Dans le cadre d’une utilisation thérapeutique, les huiles essentielles doivent répondre à plusieurs critères de qualité rigoureux.

L’identification botanique exacte de la plante aromatique

Les plantes cultivées ou sauvages devront être identifiées précisément selon les règles de la nomenclature botanique internationale. Le nom latin incluant le genre et l’espèce doit donc impérativement apparaître sur le flacon. C’est une information capitale en termes de sécurité d’emploi.

La partie de la plante utilisée

La précision de l’organe producteur est importante et devra être présente sur l’étiquette car une huile essentielle diffère selon les parties utilisées. Certaines plantes peuvent produire des huiles essentielles très différentes en fonction de la partie distillée.

Exemple : la cannelle de Ceylan (Cinnamomum zeylanicum) produit trois huiles essentielles différentes en fonction de la distillation de la feuille, de l’écorce ou de la racine.

Les caractéristiques biochimiques de la plante

Lorsqu’il existe pour une même plante plusieurs chémotypes

Une même espèce botanique élabore selon son environnement (lieu de croissance, altitude, nature du sol, exposition, …) une essence dont la composition peut être très variable. Le terme de “chémotype” est donc utilisé pour différencier des plantes appartenant à la même espèce botanique mais dont les huiles essentielles présentent des compositions très différentes, qui confèrent à chaque huile essentielle des activités thérapeutiques différentes mais aussi et surtout une toxicité variable.

Exemple : Thymus vulgaris (thym vulgaire) à linalol, thujanol, thymol et carvacrol.

Le mode de culture de la plante

Plante sauvage ou cultivée (si cultivée, dans quelles conditions ?), plantes issues de l’agriculture biologique ou non, etc… Il est important de se renseigner sur le mode de culture afin d’avoir la certitude que le produit ne sera pas néfaste à l’organisme.

L’origine géographique de la plante

La connaissance du nom du pays ou d’une région apporte des précisions intéressantes sur le biotope de la plante aromatique et peut caractériser sa composition biochimique particulière. Elle est également intéressante en termes de traçabilité.

La naturalité et la pureté de l’huile essentielle

Il est fortement conseillé d’utiliser une huile essentielle 100% pure et naturelle. “100% pure” signifie qu’une huile essentielle ne peut pas faire l’objet d’un coupage, même naturel. “100% naturelle” signifie l’absence de tout produit de synthèse.

Comment bien choisir ses huiles essentielles ?

Toutes les huiles essentielles Veyrane respectent ces critères de qualité, et peuvent donc être utilisées dans un cadre thérapeutique en toute confiance.

Nous vous conseillons cependant de prendre les précautions nécessaires à leur usage en toute sécurité, et par là même d’éviter l’automédication. Pour une utilisation optimale, veuillez-vous tourner vers un professionnel de santé : pharmacien, herboriste, phytothérapeute et/ou aromathérapeute.

Newsletter

Pour ne rien rater de l'actualité de Veyrane

Producteurs sélectionnés

Entreprise française

Entreprise française

Produits certifiés

Logo Agriculture Biologique
Logo Nature et Progrès
Logo Syndicat des Simples

Paiement sécurisé

Logo de La Banque Postale
Logo de Visa
Logo de Mastercard
Logo de American Express

Livraison rapide

Logo de Colissimo