Les hydrolats

L’hydrolat est un produit assez méconnu de la phytothérapie. Il est pourtant très intéressant du fait de sa facilité d’usage, de son innocuité et de ses nombreuses vertus thérapeutiques. Veyrane vous en dit plus sur l’hydrolathérapie.

Comment sont obtenus les hydrolats ?

Les hydrolats sont produits en même temps que les huiles essentielles lors de la distillation des plantes aromatiques par entraînement à la vapeur d’eau. Au sortir de l’alambic, deux produits sont obtenus :

  • L’huile essentielle qui surnage en général au-dessus de l’hydrolat, car elle est liposoluble et plus légère que l’eau. Elle est composée à 100% des molécules aromatiques de la plante.
  • L’hydrolat ou eau aromatique de distillation, appelé à tort “résidu”, qui est initialement l’eau sous forme de vapeur ayant servi à entraîner les molécules aromatiques de la plante dans l’alambic.
  • Le terme hydrolat vient du latin “hydro” qui signifie eau et “lat” qui signifie lait, qui rappelle l’aspect légèrement trouble du liquide fraîchement distillé. La pharmacopée les appelle “eaux chargées par la distillation des principes volatils des végétaux”.

Les huiles essentielles et les hydrolats, issus de la distillation d’une même plante, ont pourtant des caractéristiques bien différents : 

  • Au niveau de leur composition biochimique.
  • Au niveau de leurs propriétés thérapeutiques et de leur utilisation.
  • Au niveau de leur concentration en principes actifs.

De quoi est composé un hydrolat ?

L’hydrolat renferme 0,1 à 2% de molécules aromatiques de l’huile essentielle. Le reste c’est de l’eau, une eau chargée des principes actifs hydrophiles de la plante (qui sont solubles dans l’eau). Ces principes aromatiques se retrouvent à l’état dispersé sous forme ionisée. 

L’hydrolat peut avoir une composition biochimique différente de celle de son huile essentielle. Ce ne sont pas toujours les mêmes molécules aromatiques, ni en même quantité, qui se retrouvent à l’intérieur. D’où une utilisation thérapeutique parfois différente.

L’hydrolat est donc un produit à part entière, différent de l’huile essentielle puisqu’il n’est pas simplement de l’eau additionnée de traces d’huiles essentielles. L’hydrolat se caractérise en effet par l’état de dynamisation dans lequel se trouve les principes actifs. C’est un produit qui renferme la subtilité de la plante tout en apportant un message : celui de l’eau de la plante, et une force : celle de l’eau unie à celle de la plante.

Propriétés thérapeutiques de l’hydrolat

Sur le plan physique, les hydrolats, du fait de leur teneur en principes actifs purs, auront des propriétés thérapeutiques diverses et variées, souvent similaires à l’huile essentielle, telles que : antibactérien (pulmonaire, digestif, intestinal, dermatologique), anti-inflammatoire, digestif, cicatrisant, apaisant, antifongique, décongestionnant circulatoire, drainage, calmant du système nerveux, hormonal ou encore antirhumatismal.

Sur la plan psycho-émotionnel, bien que les hydrolats n’aient pas fait l’objet d’études scientifiques très poussées, il est possible d’avancer que leurs propriétés thérapeutiques soient le fait de la forte capacité de l’eau à mémoriser l’information thérapeutique du végétal. Chaque goutte d’hydrolat contient toutes les informations de la plante.

Il est possible d’affirmer que les hydrolats ont un mode d’activité plus subtil et plus complexe que les huiles essentielles et qu’ils constituent une thérapeutique naturelle porteuse de progrès à mi-chemin entre la phytothérapie et l’homéopathie.

Facilité d’utilisation de l’hydrolat

Une des grandes particularités de l’hydrolat est sa facilité d’utilisation. En effet du fait de sa douceur il est parfaitement toléré par les muqueuses, et plus facilement absorbable, par voie interne ou externe.

L’hydrolathérapie est donc une version douce de l’aromathérapie avec des concentrations plus faibles en molécules aromatiques, particulièrement adaptée pour les enfants, les femmes enceintes, les personnes fragiles et sensibles.

Les hydrolats

Mode d’utilisation des hydrolats

Usage interne

À la différence des huiles essentielles, les hydrolats peuvent être directement versés dans de l’eau avec laquelle ils se mélangent parfaitement. Compte tenu de leur douceur, ils ne présentent pas de contre-indications particulières aux doses normales d’utilisation et peuvent être conseillés à tout âge, même chez les jeunes enfants. Ils ne nécessitent pas les précautions d’emploi des huiles essentielles et peuvent être consommés sur de longues périodes si nécessaire.

Une bonne méthode consiste à diluer 2 cuillères à café dans un litre d’eau et de boire tout au long de la journée par petites gorgées.

Les hydrolats peuvent être administrés en gargarismes, bains de bouche, lavements de nez et même en irrigations vaginales.

Usage externe

Compte tenu de leur excellente tolérance cutanée (absence d’effet irritant sur la peau et les muqueuses), les hydrolats sont largement employés en friction, compresse, vaporisation ou bain aromatique.

Ils sont très utilisés en cosmétologie où ils constituent la base de nombreuses réalisations.

En cuisine

Les hydrolats sont utilisés en cuisine, en particulier dans les pâtisseries (hydrolat de rose, de fleur d’oranger, de lavande), les sauces et pour parfumer les plats. Il faut cependant éviter de les monter à forte température car ils perdent alors leurs propriétés odorantes et gustatives.

Qualité d’un hydrolat pour une utilisation thérapeutique

Les hydrolats doivent être choisis 100% purs et naturels, avec un coefficient de distillation de 1:1 soit un litre d’hydrolat pour un kilo de plantes aromatiques (la quantité d’eau utilisée pour distiller un certain poids de plantes ou de parties de plantes est variable selon que le producteur veut privilégier la qualité ou le rendement).

Le procédé de distillation doit se faire à basse pression et le producteur ne doit que conserver les premiers 30 à 40% de l’hydrolat, c’est-à-dire les fractions qui contiennent le plus de molécules hydrophiles ou actives.

Bien sûr, la qualité et la traçabilité des plantes est primordiale. Aucun produit chimique, ni OGM, ne doit être utilisé. Les plantes sauvages doivent être cueillies loin de toute pollution.

Conclusion 

Nous espérons que cet article vous aura laissé une image claire de ce qu’est l’hydrolat et de son intérêt thérapeutique. Le plus important à retenir étant sa facilité d’utilisation et son action sur les plans subtils et psycho-énergétiques.

De plus en plus de gens se tournent vers l’hydrolathérapie, réjouis d’utiliser des substances parfaites sans aucuns effets secondaires ni contre-indications.

Chez Veyrane nous pensons que c’est un produit qui va beaucoup faire parler de lui dans les prochaines années. Alors n’hésitez pas à tester leur utilisation !

Les hydrolats de Veyrane sont issus de la même distillation que nos huiles essentielles. Ils sont 100% purs et naturels, totalement traçables et ont un coefficient de 1:1. Ils proviennent majoritairement de plantes sauvages récoltés en France puis distillées dans un alambic de 600 litres fait sur mesure. Ils sont élaborés en conscience, en considérant la plante avec gratitude et respect tout au long du processus de transformation.

Sources

Enseignement reçu à l’École Lyonnaise des Plantes Médicinales

Dictionnaire complet des hydrolats et eaux florales – Jean Philippe Zahalka

Newsletter

Pour ne rien rater de l'actualité de Veyrane

Producteurs sélectionnés

Entreprise française

Entreprise française

Produits certifiés

Logo Agriculture Biologique
Logo Nature et Progrès
Logo Syndicat des Simples

Paiement sécurisé

Logo de La Banque Postale
Logo de Visa
Logo de Mastercard
Logo de American Express

Livraison rapide

Logo de Colissimo