Éviter la fatigue de fin d’année grâce aux plantes

Le mois de novembre est souvent un mois durant lequel nous nous sentons fatigués. En effet, nous avons bénéficié de peu de temps entre la fin des vacances d’été et une rentrée intensive, et les jours se sont ensuite enchaînés. Le changement d’heure survenu fin octobre, ayant entraîné une baisse de lumière pour notre organisme, n’a fait qu’amplifier cette sensation. Sans parler du temps maussade qui n’aide pas.

Rassurez-vous, il est totalement normal de ressentir cette fatigue, même si tout le monde ne la ressent pas. En effet, il s’agit d’une période où les énergies ne sont plus en expansion, mais tournées vers l’intérieur. Nous pouvons notamment le voir en observant les animaux, qui sont beaucoup moins actifs, et qui pour certains préparent leur période d’hibernation. En médecine chinoise, l’hiver commence début novembre, moment où l’énergie Yin devient dominante, pour atteindre son point culminant le 21 décembre, jour du solstice. Cette vision des saisons semble être qui plus en relation avec la réalité de notre physiologie.

Comment faire en sorte que la fatigue ne s’installe pas ?

Veyrane vous donne quelques conseils pour conserver une bonne vitalité, se sentir mieux dans sa tête comme dans son corps, et se donner toutes les chances d’éviter les maladies de l’hiver.

Tout d’abord, nous devons cesser de culpabiliser et accepter que cette fatigue soit normale. Or notre société “moderne” ne prend pas en compte les changements de saison, et les fluctuations d’énergies qui y sont liées. Il faudrait toujours être au même niveau de vitalité, peu importe le moment de l’année, l’important étant d’être productif. Et bien c’est une fausse idée. D’ailleurs nos aïeux l’avaient compris et étaient beaucoup moins actifs en hiver qu’en été. Une première étape est donc de se dire que oui, nous avons le droit d’être fatigué. Et rien que de l’admettre, cela fait déjà du bien. Nous vous conseillons donc de moins sortir et de privilégier le temps passé au chaud chez vous.

Ensuite, nous devons prendre soin de la qualité de notre sommeil. Plus facile à dire qu’à faire, étant donné qu’au moins 20% des Français souffrent de troubles du sommeil. D’autant plus que ces troubles augmentent clairement depuis le début de la crise que nous traversons. L’idée est cependant de préparer le sommeil au mieux, en évitant de se charger l’estomac, en laissant de côté les écrans, et en travaillant sur sa respiration afin de trouver un état de tranquillité qui permette au corps et à l’esprit de se déconnecter un peu. De nombreuses techniques existent telles que le yoga, la méditation ou encore la sophrologie, qui après quelques temps de pratique donnent des résultats très intéressants.

Il est également important de prendre soin de son corps à travers son alimentation, qui dans l’idéal devrait être basée sur les fruits et légumes de saison, notamment les légumes “racine” tels que la carotte, le panais, le navet mais aussi les courges ou la patate douce. Pratiquer une activité physique régulière, sans être forcément intensive, est très bénéfique. Ne serait-ce qu’une heure de marche dans la nature ou dans un endroit calme permet de se vider des énergies négatives accumulées.

Tous ces conseils, pour la plupart nous les connaissons, mais nous entamons rarement la démarche de les mettre en pratique. Et pourtant ! À elles seules ces modifications de nos pratiques quotidiennes peuvent être suffisantes.

Évitez la fatigue de la fin d’année grâce aux plantes

Fleur de Gentiane jaune

Veyrane vous conseille d’utiliser des plantes médicinales afin de conserver ou de retrouver vitalité et tonicité

Mélange de plantes médicinales pour infusion

30 g de feuilles de romarin, 20 g de sommités fleuries de sarriette des montagnes, 20 g de feuilles d’ortie, 20 g de parties aériennes de menthe poivrée et 10 g de racines de gentiane jaune

Prendre deux tasses de 250 ml par jour, si possible une demi-heure avant chaque repas. La posologie est d’une cuillère à café du mélange pour une tasse. Mettre 250 ml d’eau froide dans une casserole, ajouter la cuillère à soupe du mélange, porter et laisser à ébullition douce environ 2 minutes, sortir du feu, couvrir et laisser infuser 10 minutes, puis filtrer.

Le romarin est tonique, il est également très intéressant pour son action sur le foie et pour sa teneur en antioxydants. La sarriette des montagnes est une grande stimulante et tonifiante, elle agit également sur l’immunité, elle est très utilisée pour les états d’asthénie. L’ortie dioïque est antiasthénique et diurétique, elle est surtout reminéralisante et renforce le système immunitaire. La menthe poivrée est tonique et stimulante, très utile en cas de fatigue généralisée, elle améliore également la digestion. La gentiane jaune est une grande tonique amère, ouvrant et stimulant les voies digestives, mais elle stimule également l’immunité et a un effet anti dépresseur. 

Ces plantes n’ont aucun effet indésirable connu aux doses usuelles d’utilisation, à part l’ortie qui est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes.

La gemmothérapie, le soin par les bourgeons

Le bourgeon dilué de cassis est un revitaliseur énergétique. Il régule l’immunité et son effet sur l’épuisement surrénalien n’est plus à démontrer. En effet, il agit sur la fatigue chronique, le stress ou encore la faible résistance au froid.

Le bourgeon dilué de sapin pectiné est reminéralisant, et il stimule l’immunité.

Les huiles essentielles toniques

L’huile essentielle de menthe poivrée est tonique. Il est conseillé d’appliquer une goutte sur chaque poignet, puis de masser les poignets l’un contre l’autre, jusqu’à 6 fois par jour, pendant 15 jours. Elle peut également être utilisée en olfaction.

Son utilisation est totalement interdite chez les enfants, de quelque manière que ce soit.

L’huile essentielle de pin sylvestre a une action tonique sur la fatigue surrénalienne. Appliquer 3 à 4 gouttes sur les surrénales, en massage, le matin au réveil pendant 5 jours. À renouveler 2 ou 3 fois avec une pause de 5 jours entre chaque cure.

En médecine chinoise, l’hiver est la saison du rein.

Nous vous conseillons de bien vous occuper de cet organe, en le gardant bien au chaud et en évitant de refroidir cette zone. Il est donc conseillé de bien se couvrir le dos lorsque l’on est en extérieur, et d’éviter les courants d’air qui pourraient accentuer l’effet de la fatigue. N’hésitez pas à réchauffer cette zone en y appliquant régulièrement une bouillotte.

Voilà, prenez du temps pour vous ! Ne rien faire, ce n’est pas mal. C’est au contraire se rencontrer sur soi-même, et se faire du bien. Alors munissez-vous d’un bon livre, mettez-vous sous votre plaid et surtout, soyez bienveillant avec vous-même 😉

Veyrane reste à votre disposition pour plus de conseils, et vous souhaite une merveilleuse fin d’année, en pleine forme !

Newsletter

Pour ne rien rater de l'actualité de Veyrane

Producteurs sélectionnés

Entreprise française

Entreprise française

Produits certifiés

Logo Agriculture Biologique
Logo Nature et Progrès
Logo Syndicat des Simples

Paiement sécurisé

Logo de La Banque Postale
Logo de Visa
Logo de Mastercard
Logo de American Express

Livraison rapide

Logo de Colissimo