La cure d’automne en phytothérapie

La cure de saison est la pierre angulaire de la pratique de la phytothérapie. On en effectue deux dans l’année, l’une au printemps et l’autre en automne. Ces cures à base de plantes dépuratives permettent d’une part de drainer notre organisme à travers les organes que l’on appelle émonctoires et d’autre part de nous revitaliser. 

En effet, plus le corps s’encrasse, plus il a de mal à éliminer ses déchets et moins bien il fonctionne. Et au bout de quelques années on peut commencer à développer des affections qui résultent initialement d’une saturation métabolique de l’organisme. Les cures aident donc à entretenir notre organisme de manière globale et profonde en l’aidant à se soulager de ses toxines accumulées.

À quoi sert précisément une cure d’automne ?

Sur le plan physique tout d’abord, elle aide à rétablir une bonne hygiène digestive après les excès de l’été, préserver le bon équilibre du microbiote intestinal, supporter les fonctions rénales, améliorer la souplesse articulaire et renforcer les défenses immunitaires avant l’arrivée de l’hiver.

Sur le plan nerveux, elle aide à prévenir les déprimes et troubles de l’humeur liés au changement de saison.

Pour votre cure d’automne, Veyrane vous propose la tisane suivante :

  • Bouleau (feuille) 20g
  • Sureau (fleurs) 20g
  • Frêne (feuille) 20g
  • Fumeterre 10g
  • Prêle 10g
  • Serpolet 10g
  • Lierre terrestre 10g

Avec une cure d’automne, vous améliorez votre fonction digestive et retrouvez une bonne vitalité avant l’arrivée de la période de froid.

Cette cure dure 21 jours, à raison de deux tasses de tisane quotidiennes, de 250 ml chacune. Elle doit être effectuée entre septembre et novembre. Il n’est pas nécessaire de la poursuivre plus de 21 jours, ni de la répéter. Une seule cure d’automne suffit. En revanche, il est important d’être bien rigoureux dans la prise quotidienne, sans quoi son efficacité ne sera pas optimale.

Le mode de préparation pour une tasse est le suivant : mettre 250 ml d’eau froide dans une casserole, ajouter une cuillère à soupe du mélange, faire chauffer, sortir la casserole du feu lorsque l’eau arrive à ébullition, couvrir, laisser infuser 10 minutes, puis filtrer. Il est possible d’ajouter une cuillère de miel.

La cure d’automne en phytothérapie

Veyrane vous conseille de prendre parallèlement à cette tisane :

  • Une alcoolature de chardon marie, pour renforcer les fonctions hépatiques, à raison de 3 x 30 gouttes par jour.
  • Un mélange d’hydrolats de genévrier, de carotte sauvage et de cassis, à raison de trois cuillères à soupe du mélange dans 50 cl d’eau, à boire tout au long de la journée.

Il est important de noter que le drainage peut entraîner la réactivation des symptômes (ex : irritations et démangeaisons, troubles du transit, fatigue). Si c’est le cas, il est conseillé de diminuer les doses, voire d’arrêter un jour ou deux avant de reprendre. Au fur et à mesure des cures de saison, vous constaterez que ce phénomène de réactivation des symptômes disparaît, et que vous avez plus de vitalité.

Les cures de drainage sont déconseillées aux femmes enceintes ou allaitantes, lorsque l’état d’un organe émonctoire est faible, ou encore en période d’infection. 

Voilà, vous connaissez désormais tout sur les cures de désintoxication en phytothérapie ! A vous de jouer et de découvrir par vous-même les bienfaits de cette pratique, en commençant sans attendre votre cure d’automne afin de passer l’hiver dans les meilleures conditions.

Newsletter

Pour ne rien rater de l'actualité de Veyrane

Producteurs sélectionnés

Entreprise française

Entreprise française

Produits certifiés

Logo Agriculture Biologique
Logo Nature et Progrès
Logo Syndicat des Simples

Paiement sécurisé

Logo de La Banque Postale
Logo de Visa
Logo de Mastercard
Logo de American Express

Livraison rapide

Logo de Colissimo